Palais Lella Chedlya

Le Joyau des Maisons d’hôtes de Charme

Cette propriété acquise en mars 1926 par la Princesse Chedlya , 3ème épouse du Bey Mohamed El Habib qui régna sur la Tunisie de 1922 à 1929 , passa ensuite entre les mains de sa fille la Princesse Fatima (décédée prématurément à 29 ans) et de son époux le Général Ahmed Caid Essebsi.

Celui-ci et ses enfants vendirent la propriété en 1967 et c’est en 2004 que Pascal Prieur en fit l’acquisition puis entama des travaux de rénovation qui durèrent 12 années, parsemées de nombreuses péripéties.

A l’origine, cette résidence fut édifiée à Salammbô sur une parcelle des jardins de l’ancien Palais du Ministre Khaznadar (milieu du 19ème siècle), aujourd’hui Ecole des cadres supérieurs de la Sureté.

Construction du début du 20ème pour la bâtisse principale, de forme carrée massive, avec ses grandes terrasses tournées vers le port punique « commerçant » et le golfe de Tunis.

C’est un mélange de styles, où l’ornementation traditionnelle se combine à des influences italianisantes et coloniales. Ajouté à cela, dans les années 70, le précédent propriétaire avait rapporté de ses terres agricoles d’Utique, un temple romain qu’il y avait découvert puis, remonté à Carthage sur la grande terrasse avec de magnifiques chapiteaux corinthiens.

Pour apporter davantage de caractère à cette villa, notre hôte a fait construire une avancée sur la façade principale.

Parallèlement à la poursuite du gros œuvre, la restauration des marbres, des boiseries et des faïences pu être menée à bien par étapes, grâce à l’installation de plusieurs petits ateliers concordants, installés sur site.

De même tout le travail de restauration des plafonds, de composition du calepinage au sol, de sculpture sur plâtre, de classification, de recherches, requirent inlassablement, persévérance et disponibilité.

En février 2011, c’est au cours de l’installation du réseau d’irrigation du jardin que furent découvertes par hasard dans le jardin, un grand nombre de stèles puniques et d’urnes funéraires, la propriété se trouvant juste derrière le Tophet punique de Carthage.

En 2012, l’Institut National du Patrimoine organisa alors, des fouilles archéologiques, qui se révélèrent passionnantes par leurs découvertes.

 Aujourd’hui, cette résidence est en voie d’achèvement : Complément d’ameublement et décoration d’intérieur devraient être terminés pour l’automne. Il est prévu qu’elle ouvre au printemps prochain comme Maison d’Hôtes de charme.

العربيةEnglishFrançaisEspañol