La Route de l’eau

Pour célébrer « la Journée Mondiale du Tourisme » qui avait pour thème « le Tourisme et l’Eau », « Tunisia For All » a convié ses membres et ses amis à une promenade le long de la « route de l’eau » de Carthage à Zaghouan le 24 mars 2013.

 

Départ : Citernes de la Maalga

Dès 8h 30, les promeneurs se sont rassemblés à proximité des citernes de la Maalga. L’ensemble des 15 réservoirs qui couvrent une surface de plus d’un hectare et qui devait contenir 50.000 m3 environ a impressionné les visiteurs.

Au passage : Aqueduc de Oued Meliane

Après avoir admiré, au passage, parce que l’on ne pouvait pas s’y arrêter, faute d’espace suffisant le long de la route, les grandes arches, de plus de 20m de haut, de l’aqueduc franchissant l’Oued Meliane, les excursionnistes ont longuement examiné, un peu plus loin, tous les aspects de l’architecture de cet ouvrage d’art. Le long de ses 70 km de long, suivant une pente régulière de l’ordre de 15 cm par 100 m, il y avait un débit de 32 millions de litres par jour ! Il a d’abord alimenté en eau les magnifiques Thermes d’Antonin puis la métropole punique.

Objectif de la promenade : Numphée de Zaghouan

Le Nymphée de Zaghouan a enchanté tous les visiteurs. Par son emplacement, sa forme et ses dimensions, il est un des plus beaux nymphées du monde romain. Les antagonismes esthétiques entre les courbes et les droites d’un sanctuaire, lové au creux du mont, focalise le regard vers le Temple, dédié sans doute à Neptune. Les deux colonnades courbes qui enserrent l’esplanade sont en harmonie avec la forme du sommet dominant le monument rappelée par deux arcades débouchant sur l’immensité de la plaine et encadrant le majestueux bassin bilobé d’où partait l’aqueduc.

Ecomusée

Au milieu d’un parc bien entretenu, les participants ont pu, lors d’une courte visite au musée écologique, apprécier la richesse de la faune et de la flore locales, et les grands atouts dont dispose la région pour un développement des tourismes alternatifs (agrotourisme, écotourisme, tourisme sportif : escalade, randonnée, parapente, spéléologie, etc.).

   

Pause repas : Dar Zaghouan

Un savoureux repas a été pris, à l’ombre d’un auvent, face à la pelouse égayée par le murmure de l’eau d’une fontaine qui s’épanche dans un bassin tapissé de carreaux émaillés turquoise.

L’après midi : La médina de Zaghouan

L’après-midi a été consacrée à une longue et agréable flânerie dans la Médina de Zaghouan. Elle a d’abord été meublée par un thé/café à l’ombre d’orangers sur la place principale : l’occasion pour les gourmands de goûter au « Kaak Warka parfumé au Nesri ».

Puis une remontée studieuse a conduit les « touristes » vers la zaouia de Sidi Ali Azouz. Ils ont regretté que la grande mosquée soit fermée, mais ont apprécié le Kaak au point d’en acheter de pleines boîtes !

Le point d’orgue de cette belle journée a été le passage – et les multiples photographies ! – devant les grandes arches de l’aqueduc baignées par la lumière blonde du soleil couchant qui illuminait leur patine millénaire.

العربيةEnglishFrançaisEspañol